Lettre ouverte à Vincent Cespedes suite à son interview dans l’article du Vif: « La jeunesse européenne traverse une crise de la passion »

Bonjour cher Vincent,
Le fait d’avoir lu quelques-uns de vos écrits et que vous n’ayez pas eu peur de côtoyer un peu tous les milieux (ce qui fait de vous un philosophe atypique et accessible) m’a poussé à réagir à l’article « la jeunesse européenne traverse une crise de la passion ».