Êtes-vous un chrétien équilibré?

Après le premier article consacré au « Plaidoyer pour une foi intelligente« de John Stott, en voici un second au sujet du livret du même auteur: « Pour une foi équilibrée ».

Selon John Stott, l’une des plus grandes tragédies du christianisme contemporain est la polarisation, l’extrémisme. S’il est possible de faire une longue liste de points sur lesquels la plupart des chrétiens sont d’accord et unis, on peut cependant tristement constater qu’un certain nombre de points nous désunissent, et pour l’auteur la polarisation ou l’adhérence aux extrêmes en est une des causes. Il plaide donc pour une foi équilibrée.

 « En théologie, les avis divergent par exemple sur la relation précise entre la souveraineté divine et la responsabilité humaine, sur les systèmes d’organisation des églises locales, sur les conditions d’administration du baptême et sur la quantité d’eau à employer, sur l’interprétation des prophéties, sur la nature des dons spirituels [et sur l’interprétation de ceux-ci]. Voilà quelques-uns des sujets sur lesquels des chrétiens également consacrés et bibliques ne sont pas d’accord. »

Les tempéraments personnels, l’environnement culturel, le niveau d’éducation sont tous des facteurs qui ont une influence sur notre théologie. Pour John Stott, il importe de comprendre l’autre afin d’éviter les discordes et oppositions.

John-Stott-photo-by-John-Yates

Les polarisation abordées dans cet ouvrages sont les suivantes:

Intelligence et émotivité

« L’expérience et les émotions ont pris une place de premier plan comme critère de vérité, alors que c’est la vérité qui devrait toujours être le critère de premier plan de notre expérience »

Nous l’aurons compris, une foi intelligente est un aspect crucial du christianisme de John Stott. Cet aspect est abordé largement dans son premier livret. Il voit par exemple comme un réel danger les formes d’évangélisation qui consistent en l’appel à des réactions émotives et à des décisions hâtives sans que l’évangile n’ait clairement été annoncé, et sans que les écritures n’aient été abordées. Il oppose la foi à la crédulité, mais aussi la raison et la réflexion à l’hyper-intellectualisme désséché. Hé oui, le thème est bien l’équilibre!

Conservateurs et progressistes

Une autre polarisation néfaste à l’unité de l’église! D’un côté ceux qui désirent préserver (conserver) l’héritage de la révélation, soucieux de garder les commandements près de leur cœur et anxieusement repérer et torpiller net toute réflexion perçue comme potentiellement porteuse de nouvelle doctrine néfaste à notre héritage. De l’autre, les progressistes veulent remettre en question les habitudes établies, réformer les traditions, faire la révolution! John Stott nous invite à être des conservateurs dans notre théologie, mais des progressistes dans notre tempérament!

Ordre et liberté

Les formes institutionnelles sont remises en question un peu partout dans notre société. Les gens veulent plus de souplesse, de relations directes et informelles, moins de rites et de structures rigides. Comment s’en sortir sans que tout cela ne tourne à l’anarchie? Que ce soit dans les structures de l’église, le fonctionnement interne, les modes et formes du culte et notre principe fédératif (liberté de l’église locale dans un contexte d’attachement et de communion à l’église universelle), une seule méthode: l’équilibre!

Évangélisation et action sociale

Encore une polarisation que vous pouvez rencontrer dans votre communauté, les partisans du tout pour l’évangélisation, et ceux du tout pour l’action sociale (et/ou politique). Pour certains « Tu aimeras ton prochain » se limite à « Tu annonceras l’évangile ». Pour John Stott l’église locale doit se préoccuper du monde qui l’entoure dans son ensemble.

« La distraction favorite du diable semble bien être de pousser les chrétiens à perdre l’équilibre. »

Êtes-vous un chrétien équilibré? Ce petit livre de John Stott pourra vous donner des éléments de réflexion intéressants!


Une foi intelligente et équilibrée (115 pages), en vente dans toutes les bonnes librairies chrétiennes (ici, ou ici) ou sur Amazon, autour de 10 EUR

Quatrième de couverture: Dans ce classique de la littérature évangélique, réimprimé pour une nouvelle génération, John Stott met en avant l’utilité de la connaissance et de l’équilibre pour la vie chrétienne. Sans connaissance, dit-il, nous nous condamnons à la superficialité spirituelle. Sans équilibre, nous nous laissons emporter à tous vents de doctrine. Lorsqu’il parle de connaissance, l’auteur défend un engagement de disciple qui implique la totalité de la personne, cœur et intelligence. Lorsqu’il parle d’équilibre, il ne vise pas la neutralité d’un «juste milieu» mais un positionnement ferme, qui refuse le simplisme et l’immaturité, et qui cherche à développer une pensée et une action fidèles à l’Écriture et adaptées à la complexité du monde d’aujourd’hui. John Stott (1921-2011) est un des prédicateurs et auteurs évangéliques les plus connus. Théologien et pasteur de stature internationale, il est l’auteur de dizaines de livres et commentaires bibliques, vendus à des millions d’exemplaires.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s